Célébrons l’histoire de la Pride LGBTQI+

Rédigé par Monalbumphoto le 7 juin 2024

Le mois des fiertés est là ! Plongez dans l’histoire vibrante du mouvement Pride LGBTQI+, depuis les émeutes de Stonewall aux festivités mondiales actuelles. Célébrez la résilience et l’unité de la communauté LGBTQI+ alors que nous rendons hommage aux efforts accomplis en faveur d’un monde plus inclusif, et découvrez nos bons conseils pour réussir vos photos du mouvement Pride.

La Pride, c’est plus qu’une simple célébration ; c’est une expression puissante du parcours de la communauté LGBTQI+ vers l’égalité, l’acceptation et la visibilité. Issues de la résistance et d’une longue histoire de lutte pour l’égalité des droits, les manifestations de la Pride sont aujourd’hui souvent des festivités joyeuses et colorées qui rassemblent des personnes de tous horizons. Pour célébrer le mois des fiertés, examinons de plus près les origines de la Pride, son évolution au fil du temps et les raisons pour lesquelles il est important que nous soyons tous alliés dans la lutte en faveur de l’égalité.

La Pride, c’est quoi au juste ?

La Pride est une célébration de l’identité de la communauté LGBTQI+, de ses réalisations et de son combat permanent pour l’égalité et l’acceptation. Les origines de la Pride telle que nous la connaissons aujourd’hui remontent aux émeutes de Stonewall en 1969 à New York. Les émeutes ont éclaté en réaction à une descente de police au Stonewall Inn, un bar gay populaire de Greenwich Village. Les actions violentes et discriminatoires de la police ont déclenché une vague d’activisme au sein de la communauté LGBTQI+. Les six jours de manifestations et d’affrontements avec les forces de l’ordre ont galvanisé les militants et donné naissance au mouvement moderne de défense des droits des personnes LGBTQI+.

Bien qu’elle culmine souvent avec la Marche des fiertés, la Pride n’est pas un événement isolé. Par le biais de défilés, de festivals et d’événements communautaires, la Pride fédère les gens pour célébrer la diversité, promouvoir l’inclusion et poursuivre la lutte pour un monde où chacun peut vivre librement, avec authenticité.

Pourquoi le drapeau arc-en-ciel a-t-il été choisi pour la Pride ?

Le drapeau arc-en-ciel est un symbole de diversité, d’inclusion et de fierté au sein de la communauté LGBTQI+. Il a été conçu par l’artiste et activiste Gilbert Baker en 1978, inspiré par Harvey Milk, l’un des premiers élus ouvertement gays aux États-Unis. À l’origine, le drapeau comportait huit bandes, mais en raison de la non-disponibilité de tissu rose, il a été simplifié à six bandes au fil du temps.

Aujourd’hui, le drapeau arc-en-ciel est l’emblème par excellence du mouvement LGBTQI+. Il est brandi avec fierté lors des manifestations de la Pride dans le monde entier. Il existe plusieurs variantes modernes du drapeau arc-en-ciel classique dont la plus récente comporte des bandes supplémentaires et un cercle pour représenter les personnes de couleur, ainsi que celles qui s’identifient comme transgenres, non conformes au genre (GNC) ou non-binaires.

Le développement du mouvement Pride dans le monde

Le mouvement Pride s’est développé dans le monde entier depuis le début des années 1970, reflétant les progrès et les luttes constantes de la communauté LGBTQI+. En 1972, Londres a accueilli la première manifestation Pride en Europe, suivie par le Christopher Street Day, inauguré à Berlin en 1979.

En 1990, Johannesburg est entrée dans l’histoire en accueillant le premier défilé Pride d’Afrique. Cette prise de position audacieuse dans une région où les droits des personnes LGBTQI+ sont souvent limités, a révélé une demande croissante d’égalité et d’acceptation sur tout le continent africain, en dépit des graves persécutions dont beaucoup font encore l’objet.

Le mouvement Pride a également pris racine en Asie dans les années 1990. Tokyo, au Japon, a accueilli sa première Marche des fiertés en 1994, suivie par Manille, aux Philippines, la même année. Taïwan, leader en matière de droits LGBTQI+ en Asie, a accueilli le premier défilé Pride à Taïpei en 2003. Aujourd’hui, il s’agit de la plus grande Marche des fiertés de la région. En Inde, la première Marche des fiertés a eu lieu à Kolkata en 1999, sous le nom de Kolkata Rainbow Pride Walk.

L’Amérique du Sud a connu ses propres étapes dans les années 1990. Buenos Aires, en Argentine, a organisé sa première Marche des fiertés, Marcha del Orgullo, en 1992. São Paulo, au Brésil, a suivi en 1997, devenant l’un des plus grands défilés Pride au monde. L’une des plus grandes Marche des fiertés de l’histoire a d’ailleurs eu lieu à São Paulo en 2013, avec près de 5 millions de participants !

Célébration de la joie et de l’unité

Aujourd’hui, les festivités du mouvement Pride sont des célébrations passionnées et multiformes qui incarnent la joie, l’unité et l’inclusion. Rassemblant des personnes de tous âges, de toutes origines et de toutes identités, ces évènements ne sont pas seulement une tribune pour le militantisme, mais aussi une occasion de célébrer la grande diversité de la communauté LGBTQI+.

Comme peuvent en témoigner tous ceux qui ont assisté à un défilé de la Pride, l’atmosphère est souvent électrisante, très joyeuse, aux rythmes endiablés. Les gens y participent pour célébrer leur identité. Les familles, les amis et les sympathisants se joignent tous aux célébrations et adoptent l’esprit du mouvement Pride, manifestant un soutien universel à la communauté LGBTQI+.

Des progrès acquis de haute lutte

La légalisation du mariage homosexuel est l’une des étapes les plus importantes de la lutte pour les droits des personnes LGBTQI+. Elle représente non seulement la reconnaissance de l’amour sous toutes ses formes, mais aussi le retrait de lois discriminatoires qui ont longtemps opprimé la communauté LGBTQI+. Des années de manifestations, de marches solidaires et de plaidoyer acharné ont permis d’aboutir à ce résultat.

Ce sont les Pays-Bas qui ont été les premiers à prendre cette mesure historique en 2001, ouvrant la voie à d’autres pays. Cette décision historique a incité des pays du monde entier à reconsidérer leurs propres lois et attitudes à l’égard du mariage homosexuel. Après les Pays-Bas, la Belgique a légalisé le mariage homosexuel en 2003, l’Espagne en 2005 et le Canada la même année.

Les années suivantes, d’autres pays ont eux aussi rejoint, lentement mais sûrement, le mouvement vers l’égalité des droits. En 2006, l’Afrique du Sud est devenue le premier pays africain à légaliser le mariage entre personnes du même sexe, marquant ainsi une victoire importante sur un continent où les droits des personnes LGBTQI+ sont fortement restreints. L’Argentine a ouvert la voie en Amérique du Sud en 2010, devenant le premier pays du continent à reconnaître le mariage entre personnes de même sexe. La Nouvelle-Zélande est entrée dans l’histoire de la région Asie-Pacifique en 2013, suivie par Taïwan en 2019, qui est devenu le premier pays d’Asie à légaliser le mariage entre personnes de même sexe.

Aujourd’hui, 37 pays dans le monde ont légalisé le mariage entre personnes de même sexe et ces victoires juridiques sont autant de raisons de faire la fête. Elles rappellent avec force ce qui a été accompli et l’importance de continuer la lutte.

Conseils pour photographier les évènements de la Pride

La photographie a joué un rôle crucial dans la documentation de l’histoire et du développement du mouvement Pride LGBTQI+. Des émeutes de Stonewall aux événements mondiaux de ces dernières années, les photographes, tant professionnels qu’amateurs, ont su saisir l’esprit de la communauté LGBTQI+. Ces photos ne sont pas seulement de puissants rappels du passé, elles servent aussi à inspirer et à éduquer les générations futures.

Photographier les événements du mouvement Pride est un moyen puissant de capter l’esprit vibrant et la diversité de la communauté LGBTQI+. Voici quelques conseils pour vous aider à réussir de belles photos tout en respectant les circonstances.

Soyez respectueux : demandez toujours la permission avant de prendre quelqu’un en photo. Respectez la vie privée et tenez compte du contexte, en veillant à ne pas vous immiscer dans des moments personnels ou privés.

Saisissez les détails : concentrez-vous sur les petits détails qui rendent la Pride unique, comme les costumes, les drapeaux et les accessoires hauts en couleur. Ces éléments racontent souvent une histoire au-delà de l’événement.

Prenez des photos spontanées : certaines des meilleures photos, sont des photos prises sur le vif qui traduisent les émotions sincères et l’atmosphère authentique de l’événement.

Restez impliqué : participez à l’événement et prenez part à la célébration, sans être un simple observateur. L’implication dans l’événement vous aidera à prendre des photos plus authentiques et plus parlantes.

Mettez en valeur la diversité : les évènements du mouvement Pride sont une célébration de l’inclusion. Votre but est donc de photographier un large éventail de personnes d’origines et d’identités différentes.

La Pride est une célébration des victoires et un rappel des efforts qu’il reste à faire. C’est un espace où chacun peut exprimer sa vraie personnalité sans crainte, ce qui favorise un sentiment d’appartenance et de solidarité.

L’unité affichée lors des événements du mouvement Pride envoie un message puissant au monde : l’amour, la diversité et l’acceptation sont des valeurs qui doivent être célébrées et défendues. Grâce à ces célébrations, la communauté LGBTQI+ continue de promouvoir le changement et de construire une société plus égalitaire pour tous.